Emploi 2017

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Les impasses > Les inégalités

Même les milliardaires français créent la richesse

Par Bernard Zimmern,
le dimanche 7 décembre 2014

Dans un article récent, nous montrions que les milliardaires américains sont devenus milliardaires non en étant des rentiers ou en gagnant à la loterie mais en étant des entrepreneurs.
Leur fortune s’était créée par leurs entreprises, en développant des produits ou des services ayant enrichi leurs compatriotes.

En examinant la liste des 400 Américains les plus riches des Etats-Unis publiée par la revue Forbes, nous avions eu en effet la surprise de constater que 67% des milliardaires américains étaient devenus riches de leur vivant, et, si l’on ajoutait ceux devenus milliardaires grâce à leurs parents, si l’on prenait tous les milliardaires américains dont les grands parents étaient pauvres ou ne figuraient pas déjà parmi les très riches, on arrivait au chiffre extraordinaire de 90%.

A ces milliardaires, on peut ajouter les millionnaires.

Nous avions montré que

1. Les millionnaires sont aussi millionnaires parce que ce sont des entrepreneurs.
2. A la grande surprise d’un membre du « gang des égalitaristes », Edward Wolff, le 1% des américains les plus fortunés s’avéraient pour 75% être à la tête de petites entreprises qui faisaient leur fortune
3. Ce 1% était très loin d’avoir la fortune des milliardaires, puisqu’en moyenne, son patrimoine était de l’ordre de 15 millions de dollars. Mais il jouait dans l’économie américaine un rôle déterminant car, par le nombre, il représente plus de la moitié de l’investissement industriel américain, bien plus que Wall Street (id°).

Il était clair de ces chiffres que les très riches Américains ne sont pas ceux qui profitent de la croissance américaine mais ceux qui la font à travers leurs entreprises.

Nous pouvions nous interroger pour savoir s’il en était de même en France.

La réponse en ce qui concerne les milliardaires est simple : il suffit de consulter la liste des milliardaires constituée par la revue Forbes.
Pourquoi Forbes et pas par exemple Challenges ?

Parce que Forbes a mené des études sur les milliardaires dans le monde entier et a standardisé ses définitions, donc rend les listes comparables.

La revue identifie les milliardaires qui sont de la « new money » et ceux qui en ont hérité ; c’est ainsi que Steve Ballmere, le précédent patron de Microsoft, est identifié comme milliardaire mais pas compté dans la « new money » car il a fait sa fortune comme adjoint de Bill Gates.

Pour les milliardaires français de la liste de Forbes, la « new money », ceux qui sont devenus riches de leur vivant sont 57%, plus de la moitié.

Et si l’on inclut la seconde génération, 71%.
Ils sont beaucoup moins nombreux qu’aux USA puisque Forbes n’en compte que 35 alors que cette revue en liste 400 américains : rapport 11 alors que les populations sont dans le rapport 5.

Mais avec 71% dont les grands-parents étaient sinon pauvres, du moins pas parmi les très riches, il est clair que les milliardaires français le sont, dans leur très grande majorité grâce à leurs entreprises, et contribuent à l’emploi et à la richesse collective.

Liste des milliardaires français et origine de leur fortune

Ce tableau présente les 35 milliardaires français de la liste Forbes
Source : site Forbes, le 09/09/2014

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.