Emploi 2017

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Les obstacles > INSEE

L’INSEE et la France, absents des enquêtes importantes

Par Bernard Zimmern,
le mercredi 25 septembre 2013

Si vous êtes intéressés par l’évolution de l’entreprenariat qui après tout présage de l’évolution de l’emploi, vous irez peut-être consulter les indicateurs de l’OCDE et peut-être serez-vous surpris, comme moi, de découvrir que 10 pays participent à ces enquêtes annuelles, dont les principaux (Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Italie, etc.) mais pas la France.
La France et son bras armé dans le domaine statistique, l’INSEE, ne s’intéresseraient donc pas à l’entreprenariat ?

Peut-être pas surprenant si l’on se réfère à l’enquête que nous avions menée sur le passage par l’entreprise de nos hauts fonctionnaires :
http://www.emploi-2017.org/ou-connait-on-l-entreprise-londres-ou-paris.html et http://www.emploi-2017.org/les-noms.html
Et où parmi les 8 plus hauts fonctionnaires de l’INSEE, ZERO, oui ZERO étaient passés par l’entreprise.

BZ

Ps. Nous avons eu une réaction d’un membre du cabinet du ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, nous disant que nous aurions omis 5 membres du cabinet passés par l’entreprise ; mais nous lui avons demandé des précisions et attendons.

Leveling Out ?

11/14/2011 12:03:21 PM By E.J. Reedy

The OECD has a new version of their timely indicators on entrepreneurship available today at the national level for 10 countries.

These data show that new business formation continues to operate in most countries at the new levels which were reached after the 2008 recession (Australia stands out for its continued positive performance). These are the most timely indicators available internationally and seem to show anemic start-up rates continue in most countries although the rates haven’t worsened for the most part.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.