Emploi 2017

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Les impasses > Les inégalités

Inégalités aux USA : le miracle de la création d’emplois

Par Valérie Pascale, Bernard Zimmern,
le samedi 19 novembre 2016

Des torrents de dénonciations contre les inégalités aux USA déferlent depuis des années sur la France : une grande enquête américaine, répétée depuis 1989, permet de les remettre à leur place : celle de la propagande idéologique.

Voici les faits tirés de cette enquête :

I. Les deux tiers des revenus du 1%, le centile le plus riche, sont le fait non d’héritiers ou de capitalistes fainéants, mais d’entrepreneurs actifs dans des entreprises privées.

Les « entrepreneurs actifs » sont des ménages américains qui possèdent des titres dans des entreprises non cotées et y travaillent en y jouant un rôle actif.

Le Survey of Consumer Finances de la Banque Fédérale permet de calculer le nombre d’entrepreneurs dans le centile des revenus les plus élevés et d’évaluer leurs revenus ; en les comparant avec le total des revenus de ce centile publié par l’IRS, le Département des impôts, on découvre que ces entrepreneurs représentent les deux tiers des revenus de ce centile si honni.

II. Le 1%, le centile le plus riche, est celui qui crée tous les emplois de long terme américains, ceux qui donnent naissance aux entreprises mondiales, le plus souvent cotées.

Création d’emploi à partir des hauts revenus
Comment lire ce graphique : le point cerclé indique que le total des emplois créés par les créateurs d’entreprises appartenant aux centiles de revenus au-dessus du 82ème centile est de 15 millions. Les emplois créés par le centile le plus élevé sont de 19 millions. Chiffres enquête 2013.

Nous avons reproduit l’emploi en fonction des centiles de revenu, cumulé à partir du centile de revenu le plus élevé et en séparant en vert clair les emplois créés par des entrepreneurs du 1% (dont nous avons montré [1] qu’ils recouvraient les emplois de long terme, ceux qui débouchent sur des grandes entreprises), en vert foncé les emplois créés par les 99% (les 99 centiles en dessous), qui sont essentiellement des emplois de services de proximité, en bleu les emplois couverts par des entrepreneurs qui ont acheté leur entreprise, en rouge ceux qui en ont hérité.

On voit que 19 millions d’emplois ont été créés par le 1% des revenus les plus élevés et, comme l’a montré l’article en référence [2], il ne s’agit pas de riches qui ont subitement voulu investir leur fortune dans un emploi mais d’entrepreneurs partis souvent de zéro et qui ont lentement accumulé leurs investissements pour aboutir, en moyenne en une vingtaine d’années, à entrer dans ce 1% tant honni des égalitaristes.
Le SCF est l’une des enquêtes mondialement les plus respectées pour la qualité des résultats.

Nous sommes parmi les premiers à avoir exploité une question sur l’emploi (réponse X 3111) qui permet de croiser emploi et revenu. Il y a de nombreux pièges à éviter comme les écarts produits par les valeurs anormales associées avec les distributions dites de Pareto mais nous pensons les avoir surmontées pour en tirer des résultats répétitifs et robustes.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.