Emploi 2017

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Nos combats > Emploi et chômage

Eurostat dénonce les créations d’entreprises en France

Par Valérie Pascale,
le mercredi 2 juillet 2014

Eurostat vient de dévoiler les derniers chiffres sur la démographie des entreprises dans les 28 pays de l’Union européenne. Les données les plus récentes sur les créations d’entreprises et d’emplois sont celles pour l’année 2011, et elles marquent un ralentissement important de la France depuis plusieurs années, tout comme une montée remarquable du Royaume-Uni.

Depuis 2008, Eurostat tient une base de données sur la démographie des entreprises pour tous les pays de l’Union européenne. Ces chiffres sont indispensables pour le suivi des politiques structurelles dans les pays membres, et notamment pour l’évaluation de leurs résultats sur l’emploi.

Après un examen rapide de cette base et une élimination des entreprises sans salariés (puisque seules les entreprises employeuses comptent pour l’emploi, celles sans salariés ne sont que des zombies sur le marché du travail), les chiffres d’Eurostat nous plongent dans un véritable drame de la création d’entreprises et d’emplois en France.

Comme dans les années précédentes, la France accumule un retard important en nombre d’emplois créés au cours de l’année 2011 par rapport à ses voisins européens. Le manque de créations d’emplois résulte d’un nombre de créations d’entreprises insuffisant au cours de cette même année. Ainsi, les créations d’entreprises en France sont 3 fois moins importantes qu’en Allemagne (2,5 fois si l’on raisonne à population comparable), et 8 fois moins importantes qu’au Royaume-Uni. En termes d’emplois créés, on retrouve presque les mêmes écarts entre les trois pays.

En 2011, près de 28.000 entreprises employeuses ont été créées en France, contre 86.000 en Allemagne et 225.000 au Royaume-Uni. En termes d’emplois, cela représente seulement 83.000 nouveaux emplois en France contre 163.000 nouveaux emplois en Allemagne et presque 580.000 au Royaume-Uni, ce qui aggrave le déficit d’emplois marchands en France.

Le problème de la France réside dans la faiblesse des créations d’entreprises avec salariés, et notamment de celles qui ont de 1 à 4 salariés à la création. Comme nous l’avons montré pour le cas des États-Unis, parmi toutes les entreprises créées au cours d’une année, celles qui ont entre 1 et 4 salariés à la création représentent près de 90% de toutes les entreprises créées, et près de 50% de tous les emplois créés cette même année, ce qui explique leur rôle fondamental dans la croissance et le dynamisme économique.

Ce triste phénomène n’est pas récent. La France était mauvaise en créations d’entreprises et d’emplois depuis bien longtemps. Notre classe dirigeante continue de se laisser leurrer par des chiffres faux de l’Insee, qui raisonne en nombre de créations comprenant celles sans salariés, ce qui est contradictoire avec les données d’Eurostat.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.