Emploi 2017

Des chefs d’entreprises au service de l’emploi

Accueil > Edito

Chers lecteurs d’emploi-2017

Par Bernard Zimmern,
le mardi 8 janvier 2013

Laissez-moi vous souhaiter, à vous et à nous, une excellente année 2013 et pour commencer formuler un vœu qui vous intéresse autant que nous : que le gouvernement et l’opinion française commencent à comprendre pourquoi notre chômage est si élevé et pourquoi il ne va pas se réduire tant que nous ne lutterons pas contre les inégalités en élevant les plus pauvres, non en coupant la tête des plus riches, tant que nous ne comprendrons pas que les plus riches doivent être exaltés mais aussi encouragés à investir dans le seul avenir qui existe pour nos jeunes : l’entreprise.

Qu’il me soit donc permis de féliciter l’IREF (Institut de Recherches Economiques et Fiscales) et Contribuables Associés d’avoir proposé aux députés de l’actuelle opposition un recours auprès du Conseil constitutionnel contre les plus gros abus de la dernière loi de finances, notamment l’imposition à 75% des revenus au-delà du million d’euros et l’intégration dans le calcul de l’ISF, comme de l’IR, de revenus fictifs comme les bénéfices non distribués. Ce recours a été couronné de succès. Ce déchaînement absurde contre les riches a pour premier résultat de créer plus de chômage en faisant fuir les créateurs d’entreprises.

Je suis heureux aussi d’annoncer que nous allons ouvrir un nouveau chantier contre les inégalitaristes dont les thèses et démonstrations ont contribué à accroître les inégalités, pas à les réduire ; leurs victimes sont en particulier les jeunes auxquels ils n’offrent comme avenir que des aides d’État et de faux emplois sans futur.

Nous devrions également développer comment une direction-clé du ministère des Finances, la Direction de la Législation Fiscale, a enterré la création d’emploi par son effort systématique depuis 20 ans, et est l’un des plus grands responsables du chômage en France.

Nous devrions également terminer quelques séries débutées avec ce site en septembre 2012 comme la série d’une douzaine d‘articles sur l’INSEE montrant comment cet organisme public est au centre de la désinformation économique française.

L’année 2013 sera très difficile pour la plupart des Français et il est à craindre que les errances du quinquennat Nicolas Sarkozy suivies de la paranoïa du début du quinquennat Hollande, ne nous entraînent vers un futur encore plus sombre.

On peut cependant espérer qu’au contact des réalités, nos dirigeants commencent à voir clair.

Mais il serait plus sage de nous dire qu’en 2017, avec des élections générales, nous aurons une chance de remettre notre pays sur les rails à condition de sélectionner et faire élire quelques députés qui aient compris où il nous faut aller et comment.

Et que c’est à cela que nous devons travailler avec obstination et ténacité.

Avec votre soutien.
Pour emploi-2017
Bernard, Dominique, Pierre et Valérie.

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.